Comment mieux gérer son sevrage tabagique ?

Chaque année, on estime qu’entre 400 000 et 500 000 fumeurs décident d’arrêter le tabac. Depuis les années 60 d’ailleurs, la proportion de la population qui fume a nettement diminué notamment depuis les affirmations scientifiques de sa dangerosité. Or, se débarrasser de cette mauvaise habitude est long et compliqué. Au point qu’il faut très souvent faire plusieurs essais avant de réussir à tenir au moins une année. Pour réussir son sevrage, il est important de suivre ces conseils.

sevrage-tabagique

Comblez le manque de nicotine 

La première difficulté pour le fumeur qui décide d’arrêter, c’est de gérer le manque de nicotine, l’une des substances les plus addictives de la cigarette. Beaucoup tentent différents substituts comme les patchs ou les chewing-gums. Aujourd’hui, la cigarette électronique s’est imposée depuis des années comme l’un des moyens les plus efficaces pour le sevrage. En effet, les e-liquides que l’on utilise pour vapoter peuvent être achetés avec différents dosages de nicotine ce qui permet de faire un vrai sevrage en diminuant progressivement la dose contenue dans le flacon. Sur internet, on peut trouver un kit complet pour cigarette électronique ainsi qu’une grande sélection de parfums que l’on peut plus ou moins doser en nicotine en fonction de ses besoins.

Comblez le manque du geste

Si le manque de nicotine s’estompe assez rapidement, le manque du geste est en revanche très difficile à gérer. Or d’après le Haut Conseil de la santé publique, il semblerait que la cigarette électronique ait fait ses preuves dans ce domaine. En effet, le geste du vapotage est assez similaire à celui du fumeur et permet de gérer plus facilement le manque du geste dans le cas du sevrage. 

Éviter de trop manger

La sensation de manque que l’on ressent au moment où l’on arrête le tabac est plus ou moins longue et difficile à traverser. C’est pour cela que l’on constate généralement que les personnes en phase de sevrage ont tendance à se rabattre sur des aliments sucrés. On a tendance à prendre du poids quand on arrête de fumer et il est parfois très difficile de le perdre par la suite. Là encore, il faut lutter contre la tentation de consommer du sucre ou des aliments mal équilibrés. Évitez également les boissons excitantes comme le café par exemple. Il est important de réduire le risque de grignotage en buvant régulièrement un grand verre d’eau à chaque fois que l’envie vous prend de vouloir grignoter.

Ne pas replonger 

Le plus difficile quand on arrête de fumer, c’est de ne pas reprendre sur un coup de tête. Les premiers jours, on a tendance à rester au calme pour se concentrer. Néanmoins, dès que l’on se remet à sortir et à côtoyer des amis et des proches, c’est là que l’on constate le plus de rechutes surtout lorsque la cigarette était habituellement associée à un contexte festif. L’entourage ne comprend pas toujours les accès d’humeur que l’on peut avoir à ce moment-là. En dehors de ce cadre, la pratique d’une activité sportive est un excellent moyen d’arriver à se motiver. Avoir la sensation de mener une vie plus saine est un excellent moyen de tenir le coup et de garder la motivation.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: