Insomnies, les solutions pour mieux dormir

Les troubles du sommeil touchent de très nombreuses personnes. On estime en France, qu’une personne sur trois connaît les insomnies, et un quart d’entre elles environ, souffrent d’insomnie chronique.

La difficulté de s’endormir et ou de trouver le sommeil a des répercussions sur la santé et sur le quotidien de chacun. Que cela soit sur la vie professionnelle, sur la vie familiale, dans les relations de couple ou d’amitiés, il est essentiel de bien dormir !

Malheureusement, les troubles du sommeil dérangent un grand nombre de personnes, rejoindre sans difficulté les bras de Morphée n’est pas donné à tout le monde !

Comment lutter contre les causes et les symptômes de l’insomnie, comment réussir à faire de beaux rêves ? Voici quelques pistes à suivre…

insomnie

L’insomnie, mieux la connaître pour mieux la combattre

Il n’est vraiment pas simple de définir l’insomnie si ce n’est simplement dire, qu’elle caractérise les personnes qui ont du mal à s’endormir ou qui ont un sommeil perturbé. Étant donné les répercussions du manque du sommeil qui sont d’ordres physiques ou cognitifs sur la personne impactée, il faut bien envisager des solutions et des traitements pour tenter de corriger ce problème. Il convient aussi, de faire la différence entre un manque de sommeil occasionnel qui peut être lié à des soucis passagers, à un manque de sommeil et des difficultés à s’endormir qui interviennent chaque nuit. Pour une question de bien-être, de santé, de bon épanouissement, et afin d'éviter l’irritabilité, les conflits avec l’entourage, rien de mieux qu’une douce nuit de sommeil.


En matière d’insomnie, on peut d’ores et déjà dire qu’il n’y a pas qu’une sorte d’insomnie, mais des insomnies. On peut déceler des insomnies psychologiques, des insomnies environnementales, des insomnies physiques, d’autres qui sont liées à des maladies ou à des traitements médicamenteux. Mais également celles qui peuvent être encouragées par une hygiène de vie laissant à désirer, comme l’abus d’alcool, le tabac, les drogues, ou bien encore l’abus de café, des écrans informatiques... Parfois, l’activité physique intense peut aussi perturber le sommeil.

Les différents types d’insomnies

L’insomnie aiguë est celle qui est généralement liée par un facteur spécifique comme un deuil, une perte de travail, une détresse. Cette insomnie est donc passagère, elle peut parfois persister selon le caractère de la personne.

L’insomnie psychophysiologique, ou insomnie chronique, se nourrit elle-même de la crainte de se coucher que peuvent ressentir les personnes atteintes de cette forme d’insomnie. Paradoxalement, le sommeil est plus facile ailleurs, dans ces cas-là, des traitements cognitifs et comportementaux sont nécessaires.

On parle aussi dans les formes d’insomnies, de mauvaise perception du sommeil. La personne est persuadée qu’elle souffre d’insomnie, car elles ne ressentent pas la sensation de dormir, bien qu'elles dorment. Dans ce cas précis, des examens polysomnographiques sont souvent nécessaires.

L’insomnie idiopathique est plutôt rare, elle se caractérise par l’incapacité constante à avoir une quantité utile de sommeil. C’est une forme d’insomnie qui perdure depuis l’enfance, certainement causée par une anomalie du contrôle neurologique veille-sommeil.

L’insomnie liée à un trouble mental, ou à la mauvaise hygiène de vie, est également fréquente.

La mauvaise hygiène du sommeil est aussi une cause d’insomnie. Des stimulants, de la caféine, de l’hyperactivité avant le coucher peuvent être les causes d’une insomnie. Il en est de même pour certaines addictions comme les jeux vidéo, la télévision, le tabac, etc.

Il y a également l‘insomnie comportementale de l’enfant, ces troubles viennent généralement d’une mauvaise éducation du sommeil chez l’enfant. Certaines situations inadaptées peuvent entraîner ce type d’insomnie.

L’insomnie liée à une drogue ou à une substance, outre le somnifère le plus utilisé dans le monde qu’est l’alcool, qui ne donne, soit dit en passant, en aucun cas une bonne qualité de sommeil, vous trouverez aussi toutes les substances, les drogues, et les médicaments qui peuvent entraîner des insomnies.

L’insomnie liée à un trouble médical : l’asthme en fait partie par exemple, tout comme le reflux gastro-œsophagien, l’hyperthyroïdie... Un traitement médical peut soulager les personnes atteintes de ces maux.

Enfin, on trouve aussi toutes les insomnies qui sont non spécifiées, et pour lesquelles les causes restent inconnues.


Les cause de l'insomnie


En règle générale, pour traiter correctement une insomnie, il faut en connaître la cause. Déceler ensuite si l’insomnie est passagère ou mérite vraiment un traitement.

Les insomnies passagères sont fréquentes et sont sans gravité. Par contre, si elles deviennent trop importantes, elles peuvent très vite donner lieu à des troubles chroniques.

Les symptômes de l’insomnie sont facilement reconnaissables, chaque personne en connaît déjà, quelques-unes. C’est le cas par exemple, à la veille d’un examen ou d’un entretien particulier comme un entretien d’embauche. Cela peut être dû à une trop grande excitation, à la veille d’un voyage, d’un déménagement... Dans ces cas-là, il n’y pas vraiment de signes alarmants.

Dans d’autres cas, le bruit, les sollicitations permanentes, les angoisses, les anxiétés, et les appareils technologiques à forte dose, peuvent être aussi la cause de ce trouble.

Les insomnies chroniques, sont généralement plus associées à des troubles liés à la fatigue, à du stress, ce qui peut provoquer une perte de vigilance, des somnolences, et elles doivent donc être traitées. Avant d’arriver à des états de dépressions, des douleurs chroniques, des addictions diverses et variées, il faut trouver le bon remède ! 

Pourquoi est-il essentiel de bien dormir ?

Le sommeil représente quand même un tiers de notre vie.

Notre cerveau ne reste pas inactif, rêves et cauchemars en sont la preuve. Le sommeil est souvent réparateur, il remet les choses en ordre, il permet d’emmagasiner les différentes choses vécues dans la journée.

Alors même si d’un point de vue général, on ne sait pas vraiment expliquer pourquoi l’on dort, et pourquoi le sommeil est indispensable à la vie, on peut dire en tout cas que le sommeil est primordial pour un bien-être absolu.

Le sommeil rejaillit donc sur la mémoire, sur les facultés d’adaptation et de compréhensions, sur l’humeur et sur toutes sortes de performances.

Les risques sont connus, par manque de sommeil les accidents de la vie quotidienne deviennent bien plus présents. La vigilance décline, sans oublier le travail hormonal essentiel à notre organisme, et à notre métabolisme, qui se fait mal en cas de troubles du sommeil. L’insuline se régule, l’hormone de croissance à l’âge adulte permet de fortifier les os, les muscles et la peau, et tout ce travail se déroule pendant le sommeil. Par ailleurs, bien dormir permet aussi de maigrir.

Les insomnies peuvent toucher tout le monde, mais certaines personnes sont plus disposées que d’autres. Généralement, les personnes hyperactives ou anxieuses sont plus exposées. De même, les femmes sont plus touchées par ce fléau que les hommes. Les personnes qui ont des rythmes de vie décalés sont également en proies aux troubles du sommeil et aux insomnies, tout comme les personnes âgées, les causes des insomnies sont donc très nombreuses.

Cela peut être lié à des raisons physiques, à des douleurs chroniques, à l’apnée du sommeil, à l’hyperthyroïdie, aux reflux gastriques, à l'asthme, aux rhumatismes, qui provoquent des difficultés à s’endormir. Bien sûr en période de grossesse, certaines femmes pourront rencontrer ces troubles, même si, bien souvent en début d’une grossesse, une femme a tendance à dormir beaucoup plus qu’à l’ordinaire.

Pour ce qui concerne les raisons psychiques, on peut noter les troubles du comportement, les psychoses maniaco-dépressive, les dépressions, les états d’angoisse ou d’anxiétés, le stress, qui sont des réalités qui empêchent de dormir, ou d’avoir une bonne qualité de sommeil.

Pour ce qui concerne les raisons d’une mauvaise hygiène de vie, nous avons déjà parlé précédemment des causes qui en sont responsables.

Quelles sont donc les solutions pour retrouver un sommeil de qualité ?


1. Traitement médicaux contre l'insomnie

Parmi les solutions qui peuvent lutter contre les différentes insomnies, on trouvera en premier lieu des traitements médicamenteux.

Pour cela, les benzodiazépines que pourra vous prescrire votre médecin, sont bien souvent efficaces. On y retrouve le zolidem, qui est une molécule utilisée pour les troubles du sommeil. Les somnifères légers, ou plus fortement dosés, sont également de rigueur selon les personnes. La mélatonine a fait très souvent ses preuves, c’est pourquoi on en parle énormément pour les insomnies. Il faut savoir que c’est une hormone qui est produite par le corps humain, et qui règle justement les rythmes chrono-biologiques.

On peut évoquer le médicament Circadin pour régler le rythme circadien, qui fait la différence entre le jour et la nuit dans notre métabolisme. Novanuit est également très connu, il est composé de mélatonine et de substances naturelles des plantes passiflore et mélisse qui apaisent. Ces types de médicaments, pour les troubles insomniaques, nécessitent une consultation et un avis médical. Il convient donc de consulter son médecin traitant.

2. Traitements naturels contre l'insomnie

On peut compter également sur des traitements plus naturels, à base de plantes comme la passiflor et la mélisse, que nous venons d’évoquer, mais aussi la valériane et l’aubépine. Sous formes de comprimés, ou de gélules, elles apaisent et facilitent, selon les cas, l’endormissement.

Ces traitements sont disponibles librement à la vente et ne nécessitent pas d’ordonnance médicale. Cependant, l’avis médical reste de rigueur, surtout si vous souffrez de troubles connus.

Vous pouvez également prendre des compléments alimentaires, des minéraux, du magnésium, du calcium, de la vitamine D, des acides aminés, tout autant de substances, là encore, qui peuvent apaiser. Il suffit juste parfois d’un petit rééquilibrage du métabolisme pour retrouver le sommeil.

3. L'homéopathie contre les insomnies

Évidemment, l’homéopathie est elle aussi une solution pour les personnes qui ont l’habitude de se soigner de cette façon. Si la méthode est parfois controversée, pour les nombreux utilisateurs, c’est une médecine douce qui fait souvent ses preuves.

Traitement léger, ciblé, efficace, un homéopathe peut apporter des améliorations à la qualité de votre sommeil. Parmi les traitements homéopathiques, on peut prendre :

Sulfur, Luesinum, Nux Vomica, Arnica, Gelsemium…

4. Huiles essentielles pour mieux dormir

Les huiles essentielles peuvent aussi vous aider, l’aromathérapie est une technique de médecine douce qui a souvent fait ses preuves.

Pour se relaxer, pour être apaisé, des huiles diffusées, ou en massage, peuvent apporter des bienfaits.

Parfois, l’insomnie peut être générée par un trouble plus général : la santé, des douleurs, de l’anxiété, de la dépression et dans ces cas-là, d’autres techniques sont à envisager. Cela peut être le cas de l’hypnose, de la psychanalyse, de l’acupuncture, de l’ostéopathie, ce sont des méthodes qui peuvent, chez certaines personnes, être très bénéfiques et pas pour d’autres.

Le manque de sommeil peut favoriser des maladies comme le diabète, peut provoquer ou aggraver l’obésité, peut aussi affaiblir le système immunitaire, le tissu cérébral et augmenter les risques des maladies cardiovasculaires. Les conséquences pour la santé liées au manque de sommeil, sont bien plus nombreuses qu’on ne peut l’imaginer.

Comment faire pour mieux dormir, outre les solutions que nous venons de voir ?

Il faut considérer que votre lit est la seule option pour votre sommeil. Au même titre que vous n’allez pas dormir sur une table, vous n’allez pas non plus travailler ou manger au lit !

Ainsi, votre bureau ou votre salon, ne doivent pas devenir des lieux où vous tombez de sommeil sans réellement vous endormir.

Les activités excitantes qui élèvent la température du corps, sont à éviter avant le coucher, les repas trop lourds, les nouvelles technologies, les jeux vidéo ou sport intense, un bain trop chaud, ne sont pas plus recommandés. Choisissez plutôt des activités calmes comme la lecture, ou la musique.

Votre chambre doit être à bonne température, entre 16 et 18 °C, pas surchauffée. Mieux vaut se glisser sous une couette pour se réchauffer, que d’avoir trop chaud pour se coucher. Une chambre plus fraîche favorise le sommeil et aussi la respiration, de même, la douche plus fraîche avant de dormir vous permettra également de mieux vous endormir.

Si vous vous réveillez au beau milieu de la nuit, il ne s’agit pas de paniquer, cela est fréquent et bien souvent normal. Il convient d’écouter son corps pour mieux connaître ses propres besoins, soit vous vous rendormirez sans efforts, soit vous passerez à d’autres activités apaisantes, simplement en restant calme. Il ne faut surtout pas focaliser sur ce réveil, qui n’est pas forcément signe d’une insomnie.

En savoir un peu plus sur la mélatonine

C’est la glande pinéale située dans le cerveau appelée aussi épiphyse qui produit la mélatonine. La sécrétion de mélatonine est stimulée dans le noir et inhibée en présence de lumière. Le maximum de production est atteint entre 2 h à 5 h du matin. La mélatonine est appelée aussi hormone du sommeil, ou hormone de l’obscurité.

En règle générale, la mélatonine que l'on retrouve dans tous les produits qui sont commercialisés, est un produit de synthèse. Deux formes sont connues :

  • la mélatonine à libération immédiate, la forme la plus courante,
  • la mélatonine, à libération prolongée.

La première aide à s’endormir, alors que la seconde veille à ce que le sommeil reste, et persiste.

La mélatonine aurait des effets sur l’insomnie secondaire, pour les personnes qui souffrent d’insomnies liées à des maladies comme Alzheimer, des troubles neurologiques, l'autisme, des troubles de l’attention. L’avis d’un médecin est nécessaire, mais actuellement, de nombreux chercheurs s’intéressent à ces effets.

La mélatonine aide au sommeil des adultes et des enfants.

Aux États-Unis, la mélatonine est un médicament orphelin pour les troubles du sommeil et les dérèglements des rythmes circadiens chez les aveugles. Elle est également conseillée pour les troubles du comportement lors du sommeil paradoxal.

Certains chercheurs étudient également la mélatonine comme adjuvant au traitement du cancer.


Voir également :

Les solutions contre les insomnies
4.7 (94.29%) 7 votes