Les ronflement et l’apnée du sommeil

Les ronflements comme l’apnée du sommeil sont des éléments perturbateurs qui vont à l’encontre d’un sommeil réparateur.

Les personnes qui souffrent de ces maux ont en général du mal à se sentir bien après une nuit de sommeil, car celle-ci n’a pas été véritablement réparatrice. Les ronflements sont d’ailleurs souvent liés à l’apnée du sommeil.

Les ronflements gênent non seulement la personne endormie qui ne se rend pas compte qu’elle ronfle, et dont le sommeil n’est pas de qualité, de même que la personne qui se trouve juste à proximité qui peut elle aussi avoir des troubles du sommeil

Les ronflements sont parfois insupportables pour les partenaires des ronfleurs qui doivent en subir les conséquences.

ronflements

L’apnée du sommeil perturbe aussi les nuits. Lorsque le diagnostic est posé, bien souvent, il faut agir vite pour ne pas aggraver la situation.

Quels sont les véritables symptômes ? Comment diagnostiquer l’apnée du sommeil ? Quelles sont les solutions ?

Nous allons tout vous dire sur les ronflements et l’apnée du sommeil et pourquoi il convient d’agir rapidement ... 

Les solutions en promotion sur Amazon :

PromoMeilleure Vente n° 1 Bague anti-ronflements Bedpeace (M)
PromoMeilleure Vente n° 2 Les 5 meilleurs dispositifs anti-ronflement pour arrêter de...
PromoMeilleure Vente n° 3 La Meilleure orthèse Anti ronflement Solutions ZZZ [2 PCS]...
PromoMeilleure Vente n° 4 Dispositif anti ronflements 8pk | Différentes tailles de...

Ronflements et apnée du sommeil, qu'est-ce que l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil provoque des arrêts respiratoires durant le sommeil, c’est un trouble du sommeil. Les arrêts respiratoires sont involontaires et peuvent parfois durer de 10 à 30 secondes, voire parfois plus, ces arrêts se répètent plusieurs fois dans la nuit et leur fréquence est variable.

Quand une personne fait plus de 5 arrêts respiratoires de plus de dix secondes par heure, on parle alors d’apnée du sommeil problématique et/ou importante. Pour les cas les plus graves, les arrêts se produisent plus de 30 fois par heure.

Entre 5 et 15 % de la population, est touchée par les apnées du sommeil. À savoir que, les hommes sont plus touchés que les femmes. Bien souvent, les pauses respiratoires sont suivies d’une reprise bruyante de la respiration, elles se manifestent par des ronflements assez fréquents et bruyants, chez les personnes qui souffrent d’apnée du sommeil. Ainsi, on peut facilement lier les ronflements à l’apnée du sommeil.

En ce qui concerne les ronflements de l’apnée du sommeil, ils interviennent donc généralement à la fin d’une pause respiratoire, lorsque les voies aériennes sont gênées. On parle alors d’une apnée obstructive du sommeil. Cela se produit quand l’air a des difficultés à pénétrer et à atteindre les poumons.

Cela provoque des ronflements qu’il faut considérer comme un signal d’alerte à une éventuelle apnée du sommeil. Il est important de consulter quand une personne ronfle beaucoup, et de plus en plus.

Globalement, l’apnée du sommeil touche certaines catégories de personnes, notamment celles qui souffrent d’obésité ou de surpoids : comme les tissus de la gorge sont plus volumineux, l’air a du mal à passer au niveau des voies aériennes. Le corps produit donc un effort plus important, afin de compenser cette obstruction. Certaines anomalies peuvent aussi engendrer l’apnée du sommeil, comme une anomalie des voies respiratoires ou une anomalie des mâchoires. En effet, en matière de voies respiratoires, certaines personnes disposent de voies très étroites, il en est de même pour les personnes qui ont des amygdales trop développées. Il peut y avoir une anomalie neurologique et syndrome d’apnée du sommeil (SACS) chez les personnes qui souffrent d’un problème de contrôle de la respiration.

L’apnée du sommeil peut toucher les personnes qui consomment trop d’alcool, qui fument trop, qui prennent certains médicaments, notamment, des somnifères, ou des narcotiques, des analgésiques, et qui dorment sur le dos. Bien souvent l’hérédité compte également, à savoir que la ménopause favorise aussi les ronflements. D’une manière générale, on estime que le profil type d’une personne souffrant d’apnée du sommeil est un homme âgé de plus de 40 ans, en état de surpoids.

Solutions anti-ronflements

Il existe différents traitements, et solutions, qui visent à lutter contre les ronflements et l’apnée du sommeil. Certaines solutions s’avèrent efficaces chez certaines personnes, moins chez d’autres, mais le choix reste large pour tester ce qui peut convenir.

Gouttière anti-ronflements

On trouve la gouttière anti-ronflements qui est une sorte de prothèse qui se porte la nuit et qui se fixe sur les dents. L'orthèse de propulsion mandibulaire projette en avant la mâchoire inférieure et la langue, ce qui libère le pharynx. Vous pouvez trouver par exemple l’orthèse anti-ronflements Oniris, c'est une gouttière qui ressemble à un protège-dent de boxeur. Elle est très efficace, son action a d’ailleurs été prouvée cliniquement, elle est conseillée par de nombreux médecins.

Avec cet appareil, vous disposerez d’une gouttière supérieure et d’une gouttière inférieure, ainsi que deux grappes de 9 barrettes, qui permettent de régler ainsi l’avancée de la mâchoire. Une notice explique en détails le procédé, sachant qu’il faut parfois quelques nuits, avant de s’habituer à cet appareil qui reste très performant en matière de lutte contre les ronflements.

Oniris L'Orthèse Anti-Ronflement
277 Commentaires
Oniris L'Orthèse Anti-Ronflement
  • Traitement du ronflement oropharyngé et du syndrome d'apnée obstructive du sommeil.

Dispositif Anti-ronflements Somnofit-S


Également à votre disposition, le dispositif Anti-Ronflements Somnofit-S, une autre gouttière très efficace, mais plus chère.
Ce produit est breveté, et les avis des utilisateurs restent très encourageants en termes diminution de ronflements. Vous pouvez avoir un aperçu de ces produits sur le site Amazon, tout en prenant connaissance des différents avis et commentaires des utilisateurs.

Oscimed Sa - Orthèse contre ronflement et apnée...
14 Commentaires
Oscimed Sa - Orthèse contre ronflement et apnée...
  • EFFICACE CONTRE : les ronflements et l'apnée du sommeil modérée.
  • FONCTIONNEMENT : très souple, orthèse anti-ronflement en deux parties pour la mâchoire inférieure et supérieure, à chauffer dans de l'eau et à ajuster aux dents. Ajustable plusieurs fois, un thermomètre pour l'eau et un embout à mordre sont inclus. Pousse légèrement la mâchoire inférieure vers l'avant (6 avancées différentes possibles) et libère par conséquent les voies respiratoires (souvent à l'origine des ronflements). Les ronflements sont ainsi empêchés.
  • TRÈS CONFORTABLE: orthèse anti-ronflement très confortable grâce à un ajustement personnalisé et au plastique médical.
  • QUALITÉ PREMIUM: fabriqué en Suisse à partir de plastique médical de haute qualité, ne contenant pas de plastifiants. Également inclus: un thermomètre et une boîte de rangement bleue de haute qualité.
  • SOMNISHOP SET S600: en plus, vous recevrez notre guide du ronflement de 40 pages (Allemand/Anglais) "Ce que personne ne vous dit sur les ronflements" gratuitement. Découvrez en plus sur les causes courantes et comment lutter contre les ronflements, afin que vous puissiez profiter de nuits sans ronfler !

Bague anti-ronflement


La bague anti-ronflement fait parler d’elle ces dernières années. Basée sur le principe de la médecine chinoise qui pratique l’acupression, elle s’appuie sur des points d’acupuncture très précis, qui permettent de limiter, et parfois de supprimer les ronflements. Elle s’avère efficace sur de nombreuses personnes qui l’ont testée. Ce sont des zones situées sur l’auriculaire, qui vont dégager les voies respiratoires, et ainsi atténuer les ronflements. La bague anti-ronflement offre un dispositif efficace, peu cher, et sans effets secondaires. Plusieurs modèles sont proposés sur le marché dont la bague anti-ronflements Bedpeace qui remporte un vif succès, il suffit de l’enfiler une demi-heure avant le coucher et de la garder toute la nuit, sans toutefois dépasser les douze heures d'utilisation. Cette bague est recommandée aux personnes en surpoids, et aux personnes qui ont des anomalies au niveau des voies respiratoires.

Spray anti-ronflements


Une solution plus simple, mais qui peut s’avérer également efficace chez certaines personnes : le spray anti-ronflements. On pulvérise simplement dans le nez ou dans la gorge ce produit, qui va lubrifier la gorge afin de minimiser les vibrations. Parfois, avec cette solution très simple, les ronflements disparaissent totalement. Vous pouvez tester Quies anti-ronflements Spray Nasal, il est composé d’huiles essentielles de pin et d’eucalyptus, d’extrait d’hamamélis une combinaison d'ingrédients qui dégagent les voies respiratoires. On trouve aussi de la gomme xanthane, qui facilite le passage de l’air entre le pharynx et la gorge. Pour un coût de 10 euros environ, ce spray à utiliser juste avant le coucher, ne durera pas moins de 12 semaines.

Bracelet anti-ronflements


Le bracelet anti-ronflements est une autre solution. C’est un bracelet électronique proche d’une montre qui se porte la nuit. Il détecte les ronflements et les vibrations, il stimule des impulsions électriques, non-douloureuses, qui interpellent à chaque fois le ronfleur, sans que celui-ci ne s’en rende compte. Généralement, le ronfleur va changer de position, puis reprendre une respiration normale. Cette solution n’est cependant pas conseillée pour les personnes qui souffrent justement d’apnée du sommeil, car elle pourrait s’avérer dangereuse. Les médecins la déconseillent totalement ! 

Êtes-vous victime de l’apnée du sommeil, et comment le savoir ?

Pour savoir si vous faites parti des personnes qui souffrent d’apnée du sommeil, certains signes ne trompent pas. En effet, de nombreux symptômes peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Voici les signes qui doivent donc vous interpeller :

Si, dès le réveil vous vous sentez fatigué, et que cette fatigue dure toute la journée, si vous ressentez une somnolence qui perdure, devant la télé et au bureau,

  • Si vous ronflez très fort d’après votre partenaire,
  • Si vous êtes irritable, voire même en état de dépression,
  • Si vous avez des maux de tête au réveil,
  • Si vous vous réveillez souvent dans la nuit,
  • Si vous avez l’impression parfois de vous étouffer la nuit ou de suffoquer,
  • Si votre mémoire vous joue des tours,
  • Si votre concentration laisse à désirer,
  • Si vous avez des sueurs nocturnes,
  • Si vous remarquez que vous devenez étourdi...

et bien, il y a de grande chance que vous fassiez parti de ces personnes qui souffrent d’apnée du sommeil.

Il est donc important de consulter, si vous vous retrouvez dans plusieurs de ces symptômes, et d’agir vite pour que l’apnée du sommeil puisse être diagnostiquée correctement.

Pour diagnostiquer une apnée du sommeil, le médecin fait pratiquer deux examens qui sont la polysomnographie et la polygraphie.

La polysomnographie nécessite une hospitalisation d’une nuit, durant laquelle votre sommeil va être étudié : ronflements, respiration, et qualité du sommeil.

La polygraphie se fait à domicile après l’installation de capteurs, qui relèveront aussi différentes données qui seront ensuite analysées. La polygraphie est très souvent utilisée pour diagnostiquer l’apnée du sommeil chez les enfants. Les capteurs sont reliés à un boîtier numérique, et sont disposés à différents endroits du corps. Les ronflements sont enregistrés à l’aide d’un micro qui est placé au cou. Enfin, un capteur sur le nez, va enregistrer les données sur la ventilation, le flux d’air expiré et inspiré.

Toutes les données sont ensuite analysées par le médecin.

Quels sont les risques si l’apnée du sommeil n’est pas diagnostiquée ?

Il est important de faire diagnostiquer une apnée du sommeil pour éviter les conséquences qu’elle peut avoir, à savoir, les risques de maladies cardio-vasculaires dont l'infarctus du myocarde, et hypertension artérielle.  Accidents de la route, si les personnes s’endorment au volant. La prise de poids qui est liée à l’apnée du sommeil est fréquente, dans ces cas-là une alimentation équilibrée et saine sera conseillée.

L’apnée du sommeil peut aussi engendrer une BPCO soit bronchopneumopathie chronique obstructive, il s'agit d'une détérioration progressive du système respiratoire dû à des blocages des voies aériennes, qui conduisent à une diminution du débit d’air.

En matière d’apnée du sommeil, il est recommandé d’éviter de dormir sur le dos, il est conseillé, par contre, de dormir sur le côté, d’éviter de fumer, de boire de l’alcool, de trop manger, et ce, surtout le soir. ll est préférable de perdre du poids, et de faire du sport, de mettre un oreiller sous la tête pour la surélever, en suivant ces quelques conseils, vous éviterez une aggravation de l’apnée du sommeil.

Apnée du sommeil et sédentarité sont également liées. Les apnéiques les plus nombreux, sont les personnes en surpoids, et notamment, les hommes, qui ont un gros abdomen. Cela se répercute sur le cou, et ainsi, les dépôts graisseurs présents sur les parois du pharynx bloquent l’air. Il convient donc de conserver un indice de masse corporelle inférieur à 25, et de pratiquer une activité physique régulière. Par ailleurs, il faut éviter de trop boire d’alcool, car l’alcool produit un effet de relâchement de la gorge qui perturbe aussi le passage de l’air. Boire un verre ne détend donc pas, c’est tout le contraire, il y a même risque de suffocation dans ces cas-là !

Certains médicaments peuvent produire le même effet que l’alcool, c’est le cas des somnifères, et des tranquillisants, qui doivent donc être évités aussi.

Parmi les quelques solutions contre l’apnée du sommeil, on retrouve dans le commerce le coussin de positionnement latéral, ou son cousin fait maison fabriqué à l’aide d’un tee-shirt et de deux balles de tennis. Son but est d'empêcher la personne de dormir sur le dos, car en dormant sur le côté, la personne respire mieux. Dans le même genre, il existe aussi un gilet spécial, et même un appareil capable d’émettre des vibrations, pour forcer la personne à dormir sur le côté.

Une autre solution insolite, consiste à jouer régulièrement de la trompette ou du saxophone. On connaît peu cette méthode en France, mais elle a fait ses preuves à l’étranger pour les apnées modérées. Enfin, une autre solution est l’orthèse buccale, des gouttières anti-ronflements que l’on dispose dans la bouche pour maintenir la mâchoire inférieure légèrement avancée et ainsi la bouche reste entrouverte pour que l’air passe mieux.

Si ces solutions ne suffisent pas à améliorer l’état de l’apnée du sommeil, une chirurgie peut aussi être envisagée pour les cas les plus graves.

 la CPAP Continuous Positive Airway Pressure est une machine qui apporte une pression positive afin d’assister la respiration. Cet appareillage empêche les micros-réveils durant la nuit, et offre ainsi à la personne le plaisir de retrouver un sommeil plus réparateur. Avec l'utilisation de cet appareil, 4 heures par nuit, on constate rapidement des améliorations sur l’apnée du sommeil.

En matière de chirurgie, la chirurgie de la sphère ORL consiste le plus souvent à l’ablation des amygdales, des polypes nasaux ou à l'opération des végétations, des solutions qui libèrent les voies respiratoires.

En conclusion, si vous souffrez d’apnée du sommeil, si vous ressentez de nombreux symptômes, veillez à changer vos habitudes alimentaires et veillez aussi à réguler votre poids en pratiquant une activité physique régulière. Ces actions pourront vous aider à mieux dormir, et atténueront ainsi les symptômes connus et courants de l’apnée du sommeil. Ces conseils s’adressent aux personnes qui connaissent une apnée modérée, pour les cas plus graves, c’est le médecin qui décide du traitement à mettre en œuvre.


Voir également :


Les ronflement et l’apnée du sommeil
4.7 (94.29%) 7 votes