La greffe de cheveux, une pratique qui n’est plus taboue

greffe de cheveux

Une greffe de cheveux n’est pas une décision à prendre à la légère. La greffe capillaire est le fruit d’une longue réflexion où vous passez par les appréhensions et les interrogations. Une greffe soulève de nombreuses questions : l’intervention est-elle douloureuse ? Est-ce qu’il y aura des cicatrices ? Est-elle adaptée à votre cas ?

La perte de cheveux, un drame esthétique

Il n’y a rien de plus terrifiant pour un homme que de perdre ses cheveux. Pourtant, la calvitie précoce touche de nombreux hommes. La calvitie est un sujet presque tabou, une menace pour la virilité, une annonce de la vieillesse. Il n’est pas rare de voir des hommes jeunes et même des hommes adultes opter pour la greffe de cheveux. Par exemple, la greffe de cheveux à Strasbourg est une pratique courante.

La situation est la même chez les femmes. La prise de certains médicaments ou la ménopause peuvent avoir un incident sur le volume capillaire. Chez les femmes, cette situation est vécue comme un véritable drame esthétique. Depuis le début des années 2000, la greffe de cheveux recense 15% de femmes.

La greffe de cheveux, dans quelle condition ?

L’alopécie est une pathologie qui touche autant les hommes que les femmes. Elle provoque un complexe chez les personnes touchées. Des traitements existent pour favoriser la repousse et ralentir la chute. Toutefois, si ces traitements échouent, la dernière option est la greffe de cheveux. Les implants permettent d’avoir une chevelure identique à des cheveux naturels. Le résultat est indétectable, la personne ne risque pas de faire face à des remarques désobligeantes. Pour aller plus loin il existe des cliniques spécialisées comme celle proposant l’implant capillaire à Strasbourg.

pratique de la greffe de cheveux

Les personnes qui envisagent une greffe de cheveux ont toujours une appréhension par rapport à l’opération. En plus de l’angoisse liée à l’intervention, il y a aussi la peur d’une rechute des cheveux après.

Pour surmonter ces craintes et trouver des réponses aux multiples questions que vous vous posez, il est préférable d’en discuter avec un spécialiste. Ce dernier saura expliquer avec plus de détails la procédure. Il vous explique aussi les différentes méthodes utilisées pour cette opération. Un spécialiste peut aussi vous donner un aperçu du résultat pour vous mettre en confiance.

Dans tous les cas, il est possible de trouver des renseignements intéressants sur la greffe de cheveux sur internet. Les recherches pourraient même vous conduire à un chirurgien spécialisé dans cette intervention.

Les deux types de greffes de cheveux

Le FUT et le FUE sont les deux méthodes les plus connues dans la greffe de cheveux. D’autres méthodes sont apparues plus tard, elles font appel à une technologie pointue qui rend les méthodes expérimentales.

Le FUT ou follicular unit transplantation est aussi appelé la méthode de la bandelette. Elle consiste à retirer une partie de la peau du corps. Cette peau subit ensuite une transplantation folliculaire à l’aide d’un microscope. La peau est ensuite transplantée sur la zone cible.

Le FUE ou follicular unit excision se définit comme une excision d’unité folliculaire. Contrairement à la première méthode, cette méthode consiste à faire une extraction folliculaire. Les follicules sont prélevés à l’aide d’un petit outil qui fait à peine un millimètre de diamètre. Les follicules prélevés sont ensuite transplantés sur la zone cible.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: