Le fonctionnement des orthèses d’avancée mandibulaire et leur efficacité sur les ronflements

Le ronflement est un trouble courant qui peut nuire à la qualité du sommeil et, dans certains 

cas, être le signe d’une affection plus grave, l’apnée obstructive du sommeil. Heureusement, des solutions existent pour réduire, voire éliminer le ronflement. Parmi elles, les orthèses d’avancée mandibulaire (OAM) ont gagné en popularité ces dernières années. Mais comment fonctionnent-elles et sont-elles vraiment efficaces ? Éclaircissements.

Qu’est-ce qu’une orthèse d’avancée mandibulaire ?

L’OAM (orthèse d »avancée mandibulaire) est un appareil buccal conçu à partir de gouttières dans l’objectif de maintenir la mâchoire inférieure (ou mandibule) et la langue en position avancée pendant le sommeil. Cela a pour effet d’élargir les voies respiratoires et de permettre un passage d’air plus libre, réduisant ainsi les vibrations à l’origine du ronflement.

Comment fonctionne une OAM (orthèse d’avancée mandibulaire) ?

  • Ouverture des voies respiratoires : L’avancée de la mandibule permet d’éviter le relâchement de la langue et des autres tissus mous du fond de la gorge. Ces tissus sont souvent à l’origine d’une obstruction partielle des voies respiratoires pendant le sommeil, engendrant le ronflement.
  • Réduction des vibrations : En élargissant les voies respiratoires, l’OAM diminue les vibrations des tissus, à savoir le son désagréable du ronflement.
  • Positionnement confortable : La plupart des OAM sont ajustables, permettant ainsi d’obtenir un confort optimal tout en garantissant leur efficacité.

Efficacité des OAM sur les ronflements

Plusieurs études ont démontré que les OAM peuvent réduire significativement, voire éliminer, le ronflement chez la majorité des utilisateurs. Cependant, leur efficacité varie selon :

  • La gravité du ronflement : Les personnes présentant un ronflement léger à modéré sont souvent plus susceptibles de bénéficier de l’OAM que celles présentant des cas plus sévères.
  • La cause sous-jacente : Tous les ronflements ne sont pas dus à un relâchement des tissus mous. L’OAM sera donc plus efficace pour les ronflements d’origine obstructive.
  • L’ajustement : Une OAM mal ajustée peut ne pas être efficace. Il est donc essentiel de consulter un professionnel pour obtenir une orthèse sur mesure.

En conclusion

Les orthèses d’avancée mandibulaire représentent une solution prometteuse pour de nombreuses personnes souffrant de ronflements. En élargissant les voies respiratoires et en réduisant les vibrations, elles peuvent grandement améliorer la qualité du sommeil. Toutefois, il est primordial de consulter un spécialiste pour évaluer la cause du ronflement et déterminer si une OAM serait la solution appropriée.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply:







4 × 3 =