Les bienfaits des huiles essentielles

Les huiles essentielles nous séduisent par leur parfum puissant, parfois ensorcelant. Lorsque vous vous extasiez sur l’odeur des roses, des oranges ou des épices ce sont les huiles essentielles que vous acclamez. Pourtant, peu d’entre nous savent vraiment bien s’en servir. Si la nature nous offre ces huiles merveilleuses, une information adéquate, simple et précise est nécessaire afin de les utiliser sans risques et à bon escient.

Qu’est ce que les huiles essentielles ?

C’est une thérapeutique ancestrale par les plantes aromatiques découverte en  1928 par l’ingénieur chimiste René-Maurice Gattefossé. C’est en se brûlant dans son laboratoire et en plongeant la main dans le récipient d’huile essentielle de lavande, qu’il s’aperçut que sa blessure se cicatrisa très vite. Cela lui donna envie d’étudier les bienfaits des huiles essentielles.

Extraites des fleurs, feuilles, des écorces,  par distillation à la vapeur, ce sont des supers concentrés de plantes. Les huiles traversent l’épiderme en très peu de temps par l’intermédiaire de la circulation sanguine par simple application ou inhalation. Elles répandent leurs bienfaits dans l’organisme jusqu’aux terminaisons nerveuses.

On les obtient par deux procédés qui sont le pressage mécanique ou la distillation. Le pressage mécanique est surtout utilisé pour tous les zestes de citrus (orange, citron, pamplemousse). On
épluche une orange, on presse la peau de l’orange, on obtient par pressage l’essence d’orange. Avec la méthode de la distillation, l’huile essentielle est le résultat de la distillation par entraînement à la vapeur d’eau de la partie odoriférante des plantes.

Les critères de qualité

Quand on achète une huile essentielle, il faut qu’elle soit botaniquement et biochimiquement définie et l’étiquetage sur le flacon doit être clair. Il faut qu’il soit clairement indiqué si cela est une essence ou une huile essentielle. Par ailleurs, le nom courant de l’huile doit être écrit en français. Le label biologique est une garantie véritable sans pesticides, non contaminée par des substances chimique. Les labels A.B, Nature et progrès, Ecocer sont recommandés.

L’utilisation des huiles essentielles

Beaucoup d’huiles essentielles sont déconseillées par voie cutanée, comme la cannelle, le thym, l’origan, la sarriette, l’orange ou encore le citron. En effet, elles sont allergisantes, irritantes ou photosensibilisantes. Le bon geste est, avant toute application sur la peau, de déposer quelques gouttes d’huile essentielle pure au pli du coude et de vérifier s’il y a une réaction de type allergique.

Très peu d’huiles essentielles  sont applicables pures sur un pansement ou directement sur la peau, et seulement en cas de brûlure, d’inflammation cutanée ou d’hématome. La dose conseillée  est alors de 1 à 2 gouttes, 3 à 4 fois par jour au maximum. Le mieux est encore d’en demander l’avis du pharmacien. Généralement, l’huile essentielle doit être diluée dans un corps gras comme l’huile végétale par exemple, avant d’être appliquée sur la peau en massage.

Pour un intérieur sain et agréable, choisissez un diffuseur passif que vous trouverez en pharmacies et magasins bio ou même en ligne. Votre home sweet home va ainsi être transformé en petit havre de paix. Pour “décontaminer” une pièce en cas de risque infectieux, optez pour un diffuseur actif qui vaporise. Il vous suffit de mettre 3 gouttes de chacune des huiles essentielles conseillées dans le diffuseur. Et le tour est joué !

Les bienfaits des huiles essentielles
5 (100%) 1 vote

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: