Les implants dentaires

L’implant dentaire, même s’il est conseillé par votre dentiste, peut vous laisser perplexe sur ce corps étranger qui peut prendre place dans votre bouche. Pour savoir exactement ce qu’est vraiment un implant dentaire, voici un petit dossier récapitulatif sur tout ce qui concerne cette dent artificielle…

implant-dentaire

L’implant dentaire, mieux le connaître…

L’implant dentaire est donc une dent artificielle qui sera fermement vissée dans l’os de la mâchoire, l’implant étant ainsi le support de cette dent. Cet implant peut être conseillé afin de remplacer la racine d’une dent endommagée ou d’une dent arrachée, l’implant tiendra ainsi son rôle d’amortisseur lors de la mastication. On peut définir l’implant dentaire comme une tige en titane (un métal parfaitement compatible avec l’organisme humain) fait plutôt de nos jours à partir de zircone, qui possède les mêmes caractéristiques et qui est d’une longueur qui varie entre 10 à 15 mm. Il faut toutefois compter sur un certain temps d’adaptation après la pose d’un ou de plusieurs implants dentaires.

En termes d’implants dentaires, il en existe plusieurs. Tout d’abord, on trouve différentes formes, conique, en forme de lame, cylindrique, en forme de disque, ainsi, l’implant répond à différentes spécificités dentaires. Pour une ou plusieurs dents, différentes techniques de pose sont ainsi disponibles selon que la personne dispose d’une mâchoire basse ou fine. L’implant peut supporter une pression entre 10 à 35 KG/cm², il est fait pour durer, la salive n’a pas d’incidence sur cette dent artificielle qui est donc faite pour résister au temps. Bien évidemment, il faut que la pose d’un implant soit faite correctement et par un professionnel compétent, cela pour assurer les meilleures conditions de confort. Il faut aussi avoir des gencives en très bonne santé, une bonne hygiène bucco-dentaire pour pouvoir bénéficier d’implants dentaires. C’est pour garantir l’intégrité de la mâchoire que le plus souvent l’implant est vivement recommandé, la pose de l’implant n’endommage pas les dents de proximité et il permet aussi que la disposition de votre mâchoire reste intacte.

Pour la pose d’un implant dentaire, le professionnel fait une anesthésie locale, certains cas peuvent nécessiter une anesthésie générale et donc une hospitalisation de quelques jours. L’intervention chirurgicale se déroule en trois phases…

Première phase qui consiste à inciser la gencive puis réaliser un forage sur 2 à 3 mm de diamètre et 8 à 12 mm de profondeur dans l’os de la mâchoire, c’est l’emplacement qui recevra l’implant. Cette première phase dure entre 5 à 15 minutes selon la méthode utilisée, méthode suédoise en deux temps ou méthode suisse en un temps…Pour la méthode suédoise, la cicatrisation sera facilitée et l’implant sera recouvert, pour la méthode suisse, l’implant restera toujours visible. Le professionnel chirurgien explique ainsi les deux méthodes possibles au patient.

Seconde phase, après la pose de l’implant, vient le temps nécessaire de la bonne cicatrisation et reformation de l’os qui assure ainsi une bonne fixation de l’implant.

Dernière phase, fabrication de la prothèse et la fausse dent sera scellée.

Pour les implants dentaires de nouvelles expérimentations sont en cours, notamment celle du Flapless qui vise à ne plus avoir besoin d’ouvrir la gencive pour poser l’implant, mais cette technique dépend de la largeur et de la hauteur de mâchoire, tout le monde ne peut donc pas en bénéficier.
Une autre méthode vise à l’utilisation de la robotique, cette méthode moins traumatisante et moins invasive est expérimentée pour la pose de l’implant.

Pour la question qui intéresse tout le monde sur le côté tarifaire d’un implant dentaire, celui-ci est difficilement estimable, car trop de facteurs entrent en compte, chaque personne doit posséder le devis de son chirurgien dentiste. Ce devis doit comporter le prix de l’implant, le prix du faux moignon ou pilier, le prix de la prothèse dentaire, le prix de la mise en fonction et le prix de l’intervention qui peut se faire soit par greffe, soit par extraction soit par curetage etc… Le tarif d’un implant ne se mesure pas uniquement au prix de l’objet mais surtout à tout ce qui entoure cette opération. Bien évidemment, les marges appliquées par les cabinets dentaires varient, il vaut mieux demander ainsi plusieurs devis. Retrouvez plus d’informations sur les implants dentaires.

Quelles sont les solutions pour cette opération ?

Selon les pays, les prix varient du simple au double. En France, on estime le prix moyen d’un implant dentaire à 1700 euros sachant que les prix varient aussi selon les marques et peuvent donc dépasser 2000 euros. Naturellement en Hongrie, au Maroc ou en Espagne, ces prix sont moins élevés. En Hongrie cet implant vous coûtera 1100 euros au maximum.

Voilà pourquoi c’est une réalité, de nombreux patients français vont se faire opérer à l’étranger et notamment en Hongrie. Alors, comment se passe cette opération sur le plan remboursement si vous allez vous faire opérer en Hongrie ?

Il faut savoir que d’après la loi vous êtes libres d’aller vous faire opérer en Europe et donc de pouvoir bénéficier, selon les cas, de remboursements selon certaines complémentaires santé car un implant dentaire n’est pas pris en charge par la sécurité sociale. Donc tout dépend de votre complémentaire santé et à vous de vérifier si celle-ci considère les soins réalisés à l’étranger ou non.

Généralement, toutes les démarches se font bien en amont de l’opération elle-même, et vous êtes ainsi d’ores et déjà renseigné si oui ou non vous allez pouvoir vous faire opérer à l’étranger. Les devis sont envoyés à votre complémentaire et vous pouvez ainsi disposer des estimations de remboursement.

La pose d’un implant dentaire n’est pas toujours possible, si une dent qui doit être extraite est infectée, il faudra compter le temps nécessaire pour que tout soit assaini avant de penser à la pose de l’implant. Si la mâchoire est trop fine, donc le volume osseux insuffisant, il faudra subir un comblement ou greffe osseuse avant de pouvoir bénéficier d’un implant. Certaines personnes peuvent également rejeter l’implant, ce cas est rare mais il s’est déjà produit, ce rejet prend parfois des mois ou des années selon les personnes.

Un implant dentaire nécessite des soins particuliers, généralement le chirurgien dentiste explique comment cet entretien doit être fait de suite après la pose de l’implant dentaire. Vous pouvez retrouver une alimentation normale environ trois mois après la pose de l’implant. Au départ, seuls les aliments liquides seront conseillés.

Conclusion :

Vous en savez désormais un peu plus sur les implants dentaires, sachant et, vous l’aurez compris, qu’il est préférable de prendre plusieurs avis avant de vous décider, que vous pouvez donc vous faire opérer à l’étranger selon certaines conditions qui sont liées à votre complémentaire santé, il convient donc de bien se renseigner et de prendre le temps nécessaire à la réflexion.

Il est préférable d’avoir une bonne santé bucco dentaire pour envisager les implants dentaires, mais tout professionnel de la chirurgie dentaire vous le dira !

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: