Oreiller en bambou à mémoire de forme : 3 critères pour faire le bon choix

Avez-vous du mal à trouver le sommeil ? Vous réveillez-vous avec des douleurs au cou ou au dos ? Cherchez-vous un oreiller qui vous apporte confort et bien-être ? Alors, vous devriez envisager d’acheter un oreiller en bambou à mémoire de forme. Ce type d’oreiller présente de nombreux avantages pour votre santé et votre qualité de sommeil. Mais, comment le choisir ?

La densité et l’épaisseur de l’oreiller

La densité correspond au poids du garnissage par unité de volume. Elle se mesure en kg/m3 et indique le niveau de fermeté de l’oreiller. Plus la densité est élevée, plus l’oreiller est ferme et résistant. L’épaisseur, quant à elle, correspond à la hauteur de l’oreiller. Elle se mesure en cm et influe sur le niveau d’accueil et d’enveloppement de l’oreiller.

Pour choisir la densité et l’épaisseur de votre oreiller en bambou à mémoire de forme, vous devez tenir compte de votre morphologie, de votre position de sommeil et de vos préférences personnelles. Si vous avez une petite tête ou si vous dormez sur le ventre, optez pour un oreiller peu dense (entre 40 et 50 kg/m3) et peu épais (entre 5 et 10 cm), qui ne sera pas trop dur ni trop haut. En revanche, si vous avez une tête plutôt grande, choisissez un oreiller plus dense (entre 50 et 60 kg/m3) et plus épais (entre 10 et 15 cm).

La matière du coutil

Le coutil est la housse qui recouvre le garnissage de l’oreiller. Il joue un rôle important dans le confort, l’hygiène et la durabilité de l’oreiller. La matière du coutil doit être douce, respirante, hypoallergénique et facile à entretenir. Parmi les matières les plus utilisées pour les oreillers en bambou à mémoire de forme, on trouve le polyester, le coton et le bambou.

Afin de choisir la bonne matière, vous devez tenir compte de votre sensibilité cutanée. Par exemple, dans l’hypothèse où vous avez une peau sensible ou allergique, privilégiez un coutil en bambou ou en coton, qui sera plus doux et plus respectueux de votre épiderme. Aussi, si vous transpirez beaucoup la nuit, choisissez un coutil en bambou ou en polyester mélangé avec du charbon actif de bambou, qui sera plus respirant et plus absorbant.

La déhoussabilité de l’oreiller

La déhoussabilité signifie que le coutil est amovible grâce à une fermeture éclair ou des boutons-pression. Elle permet de retirer le coutil pour le laver séparément du garnissage. Cela permet de garder l’oreiller propre et sain plus longtemps. La déhoussabilité est un critère important pour les oreillers en bambou à mémoire de forme, car la mousse à mémoire de forme ne se lave pas en machine. Elle doit être protégée par un coutil lavable régulièrement.

Pour une déhoussabilité optimale, vous devez tenir compte de votre hygiène et de votre praticité. Ainsi, optez pour un oreiller déhoussable si vous voulez un oreiller facile à nettoyer et à entretenir. Cela vous permettra notamment de laver le coutil en machine à 30 °C ou à 40 °C selon les modèles.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply:







cinq × trois =