Anneau contraceptif NuvaRing

Chez les hommes, la contraception s’articule essentiellement autour du préservatif, même si certains peuvent opter pour une stérilisation irréversible. Chez les femmes, il existe une plus grande diversité de méthodes.

En France, la pilule est le moyen le plus utilisé (79 %) chez les femmes de 15 à 29 ans, devant les préservatifs (13 %), et les dispositifs intra-utérins (5 %). Plus on avance dans l’âge et plus les autres méthodes gagnent du terrain sur la pilule. Ainsi, chez les femmes âgées entre 20 et 44 ans, la pilule reste le moyen le plus utilisé (43 %), devant le stérilet (24 %) et les préservatifs (16 %). Certains utilisent également d’autres méthodes hormonales (5 %),dont l’anneau contraceptif également appelé anneau vaginal.

Ce dernier reste un moyen utilisé par une minorité de femmes. Néanmoins, il présente une efficacité similaire à celle des pilules sans être aussi contraignant. Découvrons les avantages, mais aussi les inconvénients de l’anneau vaginal et ce qu’il faut retenir de cette méthode de contraception hormonale.

Présentation de l'anneau contraceptif NuvaRing

En France, l’anneau contraceptif NuvaRing des laboratoires Merck Sharp & Dohm est celui qui est le plus utilisé. On parle d’anneau vaginal combiné de troisième génération. En effet, comme pour les pilules combinées, cet anneau utilise deux hormones : l’œstrogène éthinylestradiol et le progestatif étonogestrel.

Il s’agit d’un anneau en silicone ou en plastique ayant un diamètre de 5 cm et une épaisseur de 4 mm. Il est totalement transparent et flexible. Il est conçu pour être utilisé pendant 3 semaines de suite jour pour jour. Concrètement, il crée un cycle menstruel artificiel. Une fois la 3e semaine terminée, il faut retirer l’anneau et rester les 7 jours suivants sans anneau, comme cela se fait pour de nombreuses pilules. Ensuite, il faut insérer un nouvel anneau vaginal le lendemain du 7e jour qu’il faudra retirer 3 semaines plus tard, et ainsi de suite.

Ce moyen de contraception nécessite une prescription médicale obtenue auprès d’un médecin, de votre gynécologue ou une sage-femme. L’anneau contraceptif NuvaRing se révèle plus pratique que la pilule puisque vous ne risquez pas de l’oublier. Néanmoins, vous devez régulièrement vérifier qu’il soit bien en place, et ce, notamment avant un rapport sexuel.

Fonctionnement et efficacité de l'anneau comme moyen de contraception

Le fonctionnement de l’anneau vaginal NuvaRing est simple : il empêche l’ovulation.

Une fois inséré, l’anneau diffuse régulièrement ses hormones au sein de la paroi vaginale. Toutes les 24 heures, il libère environ 0,12 mg d’étonogestrel et 0,015 mg d’éthinylestradiol. Ces deux hormones vont empêcher l’ovulation et la nidation en amincissant la paroi interne de l’utérus (endomètre), et en épaississant la glaire cervicale pour bloquer le passage des spermatozoïdes.

Bien utilisé, l’anneau contraceptif NuvaRing offre une efficacité de 99,7 %. Notez qu’il n’existe aucun moyen contraceptif sûr à 100 %. Cependant, si vous respectez précisément les règles d’utilisation, il n’y a aucune raison que vous tombiez enceinte.

Pour l’utiliser, il faut l’insérer à l’intérieur du vagin en prenant garde de la placer le plus près possible du col de l’utérus pour qu’il ne soit pas gênant. Il faut ensuite le garder pendant 3 semaines à compter du jour où vous l’avez inséré. Si vous l’avez mis un lundi, il faudra le retirer 3 semaines plus tard, le lundi dans la même tranche horaire. Ensuite, il faut rester 7 jours sans anneau. À savoir : à ce moment, des saignements vont apparaître, constituants des règles artificielles.

Une fois le 7e jour passé, vous devez introduire un nouvel anneau contraceptif NuvaRing.

Si vous utilisez un anneau vaginal pour la première fois, demandez conseil à votre gynécologue pour savoir comment l’insérer et comment le retirer en toute sécurité. Nous y revenons également plus en détail dans la partie « Utiliser un anneau contraceptif pour la première fois : ce qu'il faut savoir ».

Avantages et inconvénients de ce mode de contraception

Comme tous les moyens de contraception, l’anneau vaginal présente des avantages et des inconvénients

Commençons par les avantages :


✓ Moyen de contraception efficace.

✓ Ne nécessite pas une attention quotidienne comme c’est le cas pour les pilules. Une fois inséré, il suffit de vérifier de temps en temps qu’il est bien en place et de le changer toutes les 4 semaines.

✓ Reproduit un cycle artificiel avec des saignements moins importants.

✓ Les hormones sont délivrées directement dans le sang et donc en plus petite quantité. Ce qui réduit les éventuels effets indésirables.

✓ Si vous désirez avoir un enfant, l’anneau contraceptif s’arrête facilement et la fertilité revient très rapidement.

Quelques inconvénients :


✓ Utilisation un peu plus complexe que la pilule la première fois.

✓ S’il n’est pas assez enfoncé dans le vagin, il peut générer une petite gêne lors des rapports sexuels.

✓ Comme tous les contraceptifs hormonaux, il modifie le cycle naturel.

✓ Peut entraîner certains effets indésirables et certaines complications. Une prescription est obligatoire pour pouvoir utiliser un anneau vaginal NuvaRing.

Utiliser un anneau contraceptif pour la première fois : ce qu'il faut savoir

La manipulation n’est pas toujours évidente lorsque vous utilisez un anneau contraceptif pour la première fois. Il n’y a rien de vraiment compliqué, mais il faut seulement bien connaître les quelques gestes à effectuer au moment d’insérer et de retirer l’anneau.

Avant de manipuler l’anneau, le premier réflexe est de vous laver les mains. Ensuite, installez-vous confortablement en trouvant la position qui vous convient le mieux : allongée, accroupie ou debout avec une jambe surélevée. Puis, ouvrez le sachet hermétique et stérile dans lequel est contenu l’anneau et prenez ce dernier dans vos doigts.

Vous devez alors le plier et l’insérer dans le vagin en essayant de le mettre le plus profondément possible. Une fois cette étape réalisée, lâchez-le et retirez votre main. L’anneau va s’écarter et se caler le long des parois du vagin. Il ne devrait plus bouger jusqu’à ce que vous le récupériez. Plus il est positionné proche du col de l’utérus et moins il sera gênant. Soulignons que le sens de l’anneau dans le vagin n’a pas d’importance et n’influence pas son efficacité.

Pendant les 3 semaines où vous allez garder l’anneau, vous pouvez de temps vérifier qu’il est toujours bien positionné au fond du vagin. Il est conseillé de le faire avant un rapport sexuel. Au cas où l’anneau serait expulsé, rincez-le à l’eau tiède et repositionnez-le.

Pour retirer l’anneau, la manipulation est tout aussi simple. Commencez par vous laver les mains, puis trouvez une position qui facilite la manipulation. Il suffit de le retirer en le pinçant entre votre index et votre majeur et en le tirant ou en utilisant uniquement votre index afin de crocheter l’anneau et de le retirer.

Peut-on acheter un anneau contraceptif sans ordonnance ?

Comme toutes les méthodes contraceptives hormonales, à l’exception de la pilule du lendemain, une ordonnance est nécessaire pour vous procurer l’anneau vaginal NuvaRing. Cette prescription s’obtient auprès d’un médecin, d’un gynécologue ou d’une sage-femme.

L’obligation d’une prescription n’est pas anodine. En effet, en tant que médicament à base d’hormones, il peut entraîner certaines complications pour les personnes à risque. Le but étant de vérifier que vous ne présentez pas un risque de thrombo-embolie veineuse (TEV) ou de thrombo-embolie artérielle (TEA). Il existe également d’autres situations pour lesquelles l’anneau contraceptif est contre-indiqué : femmes qui allaitent, femmes âgées de plus de 35 ans et fumeuses, femmes enceintes, diabète, migraines fréquentes, sensibilité vaginale élevée, pathologie hépatique sévère…

Une consultation est donc nécessaire pour pouvoir utiliser un anneau contraceptif.

Nuvaring : La référence des anneaux contraceptifs

Il existe différents types d’anneaux contraceptifs selon les hormones qu’il contient. L’anneau NuvaRing est actuellement la référence. Il s’agit d’un anneau vaginal combiné, c’est-à-dire qu’il utilise à la fois un œstrogène et un progestatif.

En France il est proposé par le laboratoire américain Merck Sharp & Dohm qui est l’une des cinq plus grandes sociétés pharmaceutiques au monde. En matière de contraception, outre le NuvaRing, ce laboratoire conçoit plusieurs autres contraceptifs hormonaux et notamment des pilules.

L’anneau vaginal NuvaRing, est un produit relativement récent. Si son efficacité a été prouvée, il n’existe pas encore d’études ayant analysé les effets de ce produit sur le long terme.

Risques, effets secondaires et contre-indications

Il faut toujours avoir en tête qu’un médicament peut présenter des risques et entraîner certains effets secondaires. L’anneau contraceptif NuvaRing n’échappe pas à la règle et en tant que moyen de contraception hormonal une prescription est obligatoire.

Nous avons déjà parlé des risques de TEV, de TEA et diverses autres situations pour lesquelles cet anneau est contre-indiqué. Ces risques doivent être évalués par un professionnel médical (médecin, gynécologue ou sage-femme). Lui seul peut vous accorder ou non une ordonnance autorisant l’achat d’un anneau vaginal NuvaRing.

Cet anneau peut également entraîner certains effets secondaires propres à la plupart des contraceptifs à base d’hormones, dont les plus fréquents sont les suivants : acné, changements d’humeur, tension dans les seins, infections vaginales, maux de tête, nausées, et prise de poids. À noter que ces effets secondaires sont différents d’une femme à une autre. Certaines peuvent ne ressentir aucun effet, quand d’autres peuvent en subir plusieurs d’entre eux. Si ces effets sont trop gênants, parlez-en à votre médecin pour éventuellement changer de méthode de contraception. Néanmoins, l’anneau contraceptif NuvaRing injecte une plus faible quantité d’hormones que la pilule. Les effets secondaires seraient donc moins marqués.

Notre avis : à qui est destiné l'anneau contraceptif NuvaRing ?

L’anneau vaginal NuvaRing est destiné à toutes les femmes souhaitant utiliser un moyen de contraception. Par rapport à la pilule, il a l’avantage de ne pas générer une manipulation quotidienne. En effet, il n’est pas rare d’oublier de prendre la pilule, ce qui peut réduire son efficacité si cet oubli n’est pas corrigé dans les 12 premières heures.

Une fois inséré, vous n’avez plus à toucher l’anneau contraceptif pendant 3 semaines. Pensez tout de même à vérifier de temps en temps qui est toujours bien en place. Par contre, il faut le retirer 3 semaines après, le même jour et dans la même tranche horaire. Puis en remettre un nouveau, 8 jours après le retrait, toujours dans la même tranche horaire. Une notification sur votre portable vous aidera à ne pas oublier.

Si vous êtes plutôt tête en l’air, l’anneau contraceptif NuvaRing peut donc représenter une solution plus adaptée que la pilule.

FAQ : on répond aux questions les plus fréquentes

L’anneau vaginal protège-t-il contre les MST (maladies sexuellement transmissibles) ?

Que faire si l’anneau est resté temporairement en dehors du vagin ?

Où acheter l'anneau contraceptif NuvaRing et à quel prix ?

Vous pouvez trouver l’anneau contraceptif NuvaRing en pharmacie. Vous pouvez également vous le procurer via une pharmacie en ligne et notamment sur le site Vitaemed. Dans les deux cas, une ordonnance est nécessaire.

Il est vendu aux alentours de 15 euros et n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.


Voir aussi :
Pilule contraceptive
Patch contraceptif
Pilule du lendemain
● Revenir à la page contraception

Anneau contraceptif NuvaRing : avantages, inconvénients et conseils sur son utilisation
3.1 (62%) 10 votes