Pilule du lendemain : ce que vous devez savoir

Chez les hommes, la contraception est plutôt simple et passe essentiellement par le préservatif. Chez les femmes, il existe une diversité de solutions. Chez les femmes de 15 à 29 ans, plus de 91 % à utilisent un moyen de contraception. Au sein de cette catégorie d’âge, la pilule est utilisée par plus de 78 % des femmes.

Plus largement, environ 33 % des femmes âgées de 20 à 44 ans utilisent la pilule comme contraceptif, devant le stérilet (18 %) et les préservatifs (11,9 %).

La pilule se prend tous les jours à la même heure avec une pause de 7 jours pendant la période des règles : elle nécessite donc une certaine rigueur. En cas d’oubli, il est conseillé de réagir rapidement en prenant le comprimé oublié, puis en poursuivant la plaquette à l’heure habituelle.

Si un rapport sexuel a eu lieu dans les 5 jours qui précédent « l’oubli », il est nécessaire de prendre la pilule du lendemain. Celle-ci sert également de moyen de contraception d’urgence en cas de rapport sexuel non protégé. Plus cette pilule est prise tôt après le rapport et plus elle est efficace.

Pilule du lendemain : comment agit-elle ?

La pilule du lendemain, également appelée contraception d’urgence, est un médicament de type hormonal. Il existe 2 types de pilules du lendemain : la plus ancienne à base de lévonorgestrel (progestatif de synthèse), et une solution créée en 2009, parfois appelée pilule du surlendemain qui est à base d’acétate d’ulipristal.

Dans les 2 cas, le mode de fonctionnement est similaire. La pilule modifie l’action de la progestérone, une hormone stéroïdienne impliquée dans la grossesse. La pilule du lendemain retarde ou perturbe l’ovulation.

Nous le répétons : Plus la pilule est prise rapidement après le rapport non protégé et plus son efficacité sera élevée. À savoir : dans tous les cas, à aucun moment cette efficacité n’est garantie à 100 %. En cas de doute, il est nécessaire de réaliser un test de grossesse.

Il faut bien noter qu’il s’agit d’un moyen de contraception dit d’urgence, ce qui signifie que la pilule du lendemain n’a pas vocation à être prise régulièrement, mais uniquement dans des cas précis.

Une pilule uniquement pour les cas d'urgence

La pilule du lendemain ne doit pas être confondue avec la pilule contraceptive qui doit être prise tous les jours à la même heure. En effet, en tant que solution d’urgence, la pilule de lendemain est là pour répondre à certains cas bien SPÉCIFIQUES :

Suite à un rapport sexuel non protégé, c’est-à-dire si vous n’utilisez aucun autre moyen de contraception.

Suite à un moyen de contraception qui a « échoué ». Par exemple, un préservatif percé ou un patch contraceptif qui s’est décollé.

Suite à un oubli de pilule contraceptive. Si un rapport sexuel a eu lieu dans les 5 jours précédant cet oubli, il est fortement conseillé de prendre la pilule du lendemain.

Nous vous rappelons que la pilule du lendemain n’est pas sûre à 100 %. Cette fiabilité dépend notamment du laps de temps entre le rapport et la prise de la pilule du lendemain. Si la prise a lieu moins de 12 heures après l’acte sexuel, l’efficacité est évaluée à 95 %. Elle passe à 58 % lorsque la pilule est prise après 24 heures. La pilule à base de lévonorgestrel doit être prise dans les premières 72 heures, car au-delà elle ne sert à rien. La pilule à base d’acétate d’ulipristal peut être prise dans les 5 jours.

Si la fécondation a déjà eu lieu, la pilule du lendemain n’a aucune efficacité. En revanche, l’acétate d’ulipristal agit même si le rapport sexuel a eu lieu en période pré-ovulatoire, ce qui n’est pas le cas du lévonorgestrel.

Deux types de pilules du lendemain : Norlevo et EllaOne

Comme souligné précédemment, il existe 2 types de pilules du lendemain :

EllaOne
(à base d’acétate d’ulipristal)

Norlevo
(à base de lévonorgestrel)

La pilule EllaOne a été lancée en 2009, toujours par le laboratoire HRA Pharma. Plus récente, elle est également plus efficace, puisqu’elle divise par 6 le risque de grossesse lorsque la pilule est prise dans les 24 premières heures. Elle peut même agir jusqu’à 5 jours après le rapport.

Norlevo a été mise sur le marché en 1999 par le laboratoire HRA Pharma. Elle doit être prise dans les 72 heures qui suivent le rapport sexuel. Au-delà, elle est inefficace. Prise lors des 12 premières heures, elle offre une efficacité de 95 %. Plus de 24 heures après le rapport, elle permet de réduire de moitié le risque de grossesse.

À noter : La pilule Norlevo n’a aucune efficacité lorsque l’ovulation doit intervenir dans les 48 heures, c'est-à-dire en période de pré-ovulation, là où le risque de grossesse est le plus élevé. Ce qui n’est pas le cas de la pilule EllaOne qui peut agir même en période de pré-ovulation.

Ces deux médicaments sont disponibles gratuitement pour les mineurs dans les pharmacies, les lycées et les collèges. Concernant les femmes majeures, la pilule Norlevo est vendue sans ordonnance entre 4 à 10 euros. La pilule EllaOne est quant à elle vendue sans ordonnance contre environ 19 euros. Si vous avez une prescription de votre médecin ou de votre gynécologue, ces deux pilules sont prises en charge à hauteur de 65 % par la sécurité sociale.

La pilule EllaOne se révèle donc plus efficace que la pilule Norlevo, mais dans les deux cas, cette efficacité dépend surtout du court laps de temps entre le rapport sexuel et la prise de la pilule.

Mode d'emploi de la pilule du lendemain

La première chose à retenir est que la pilule du lendemain ne doit remplacer en AUCUN CAS un moyen contraceptif régulier. Elle sert uniquement en cas d’urgence comme nous l’avons évoqué plus haut.

Elle prend la forme d’un petit comprimé qu’il suffit d’avaler avec un verre d’eau.

Nous vous conseillons d’avoir toujours une pilule du lendemain chez vous afin de pouvoir agir le plus rapidement possible, et notamment le week-end ou en vacances quand la pharmacie la plus proche est fermée.

Vous devez bien avoir en tête que la pilule du lendemain ne protège que le rapport sexuel précédent la prise. En aucun cas, elle ne vous protège contre rapports sexuels suivants.

Une fois la pilule du lendemain ingurgitée, veillez à être protégée lors des prochains rapports. De même, surveillez l’arrivée de vos règles : si celles-ci ont plus de 5 jours de retard, faites un test de grossesse. Dans tous les cas, si vous avez un doute et si vos règles ne vous paraissent pas normales, allez consulter votre médecin.

Notez que si vous vomissez dans les 3 heures qui suivent la prise de la pilule du lendemain, vous devez en reprendre une.

La pilule du lendemain peut être déconseillée pour les femmes enceintes, où celles qui allaitent. Si c’est le cas, demandez conseil à votre médecin.

Efficacité de la pilule du lendemain : ne perdez pas de temps !

Sans être sûre à 100 %, la pilule du lendemain s’avère tout de même très efficace à condition d’être prise rapidement.

Concernant la pilule EllaOne, son efficacité est proche des 99 % lorsqu’elle est prise dans les 12 premières heures. Concernant la pilule Norlevo, cette efficacité est d’environ 95 % durant les 12 premières heures.

Plus la pilule est prise tardivement et moins elle est efficace. Ainsi, la pilule Norlevo a une efficacité qui tombe à 58 % lorsqu’elle est prise plus de 24 heures après le rapport sexuel. Elle est inutile 72 heures après le rapport. Concernant la pilule EllaOne, son efficacité est plus stable dans le temps et elle peut être prise jusqu’à 5 jours après le rapport, soit la durée de vie des spermatozoïdes.

La pilule EllaOne est efficace, et ce, même en période de pré-ovulation, ce qui n’est pas le cas de la pilule Norlevo. En revanche, ces deux pilules sont inutiles si la fécondation a déjà eu lieu.

Risques et contre-indications

Comme la plupart des médicaments, les pilules du lendemain peuvent avoir des effets secondaires. Les plus fréquents sont un état de somnolence, des maux de tête, des vertiges, des douleurs d’estomac, des changements d’humeur, des nausées et des règles plus abondantes ou légèrement décalées. Bon à savoir : Ces effets secondaires touchent plus d’1 femme sur 10.

D’autres effets secondaires peuvent survenir comme des diarrhées, des rougeurs, des troubles du sommeil… Ils sont cependant plus rares. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous vous sentez mal après avoir pris une pilule du lendemain.

La pilule du lendemain est également déconseillée chez les femmes souffrant d’asthme sévère ou d’insuffisance hépato-cellulaire. Idem si vous êtes allergiques à l’un des principes actifs présents dans la pilule. En cas de doute, demandez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Test de grossesse : au bout de combien de temps ?

Même si vous avez pris une pilule du lendemain après un rapport non protégé, cela ne garantit pas à une fiabilité de 100 %. Comme nous avons pu le voir, il existe une marge d’erreur. Plus vous prenez tardivement la pilule après le rapport sexuel et plus cette marge est élevée.

Autrement dit, même après avoir pris une pilule du lendemain à temps, la fécondation peut avoir lieu. Pour en être sûr, il existe le test de grossesse. Disponible entre 7 euros et 20 euros en pharmacie, ce test est sûr à 99 %.

Il est recommandé d’attendre environ une dizaine de jours après le rapport sexuel pour réaliser le test. Notre conseil : Plus précisément, il est conseillé de réaliser le test environ 15 jours après le rapport sexuel concerné. Si vos règles sont en retard, les spécialistes préconisent souvent d’attendre le 5ème jour de retard pour effectuer un test de grossesse.

Que faire si c'est trop tard pour la pilule du lendemain ?

Trois jours après le rapport sexuel, la pilule du lendemain Norlevo n’est plus d’aucune utilité. Concernant la pilule EllaOne, elle peut être prise jusqu’à 5 jours après le rapport. Au-delà de ces délais, un test de grossesse est nécessaire pour vous assurer que vous n’êtes pas enceinte. Dans tous les cas, n’oubliez pas de vous protéger lors de vos prochains coïts.

Si le test de grossesse est positif, prenez rendez-vous avec votre médecin et votre conjoint pour discuter de la situation. En France, l’interruption volontaire de grossesse est possible jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse. Il s’agit d’une décision qui doit être mûrement réfléchie.

FAQ : on répond aux questions les plus fréquentes

Quelques questions sont fréquemment posées concernant la pilule du lendemain, nous y répondons :

Peut-elle rendre stérile ?

La pilule du lendemain provoque-t-elle un avortement ?

Protège-t-elle contre le SIDA et les maladies sexuellement transmissibles ?

La pilule du lendemain protège le risque de grossesse jusqu’à la fin du cycle ?

Où acheter la pilule du lendemain et à quel prix ?

Vous pouvez vous procurer la pilule du lendemain dans n’importe quelle pharmacie, lycée, collège et centre de planning familial. Elle est gratuite pour les mineurs.

Pour rappel : chez les femmes majeures, la pilule Norlevo coûte entre 4 euros et 10 euros, et la pilule EllaOne est vendue environ 18 euros. Si vous avez une prescription de votre médecin ou de votre gynécologue, la pilule est remboursée par la sécurité sociale à hauteur de 65 %.

Étant accessible sans ordonnance, la pilule du lendemain est également disponible chez les pharmacies en ligne. Vous pouvez trouver ces 2 pilules sur le site treated.com.


Voir aussi :
Pilule contraceptive
Patch contraceptif
Anneau contraceptif
● Revenir à la page contraception

Pilule du lendemain : quand la prendre, comment, quels sont les risques (guide complet)
5 (100%) 1 vote