Quelle plante pour arrêter de fumer ?

Quelle plante pour arrêter de fumer ?
arreter-le-tabac

Quand on aborde un sujet qui s’intéresse à la thérapie par les plantes, on fait alors référence à la phytothérapie, “phyton” qui signifie “plante” en grec.

Pour le sevrage tabagique, la thérapie par les plantes n’a pas encore été scientifiquement prouvée, cependant, pour avoir testé cette médecine douce associée à d’autres méthodes, de nombreux ex-fumeurs affirment qu’ils ont pu escompter sur de bons résultats.

On reconnaît déjà les bénéfices de la médecine douce par les plantes sur le stress, il n’est donc pas étonnant, de ce point de vue, que cette thérapie aide et facilite ainsi l’arrêt du tabac.

La prise de poids à l’arrêt du tabac ?

Pour arrêter de fumer : la phytothérapie ?

Le stress est généralement de rigueur chez toute personne qui s’arrête de fumer. Comme la phytothérapie est réputée pour agir contre les effets du stress, il n’est donc pas surprenant que cette technique joue un rôle dans un sevrage tabagique.

Le stress se valorise souvent dans le cas de l’arrêt du tabac par une impatience, une irritabilité, une colère, des insomnies, de la nervosité, autant d’états qui démontrent une certaine angoisse et donc un niveau assez élevé de stress. La cigarette avait bien souvent pour effet de donner cette sensation d’apaisement, donc et forcément, quand on décide d’arrêter de fumer, il convient de trouver les meilleures alternatives, certaines plantes peuvent être de bons compromis.

Quelles sont les plantes qui peuvent être complémentaires et bénéfiques dans un sevrage tabagique ?

Pour lutter contre la nervosité on trouve en premier lieu la Valériane. La Valériane offre des actions apaisantes, elle calme les angoisses, elle calme et détend aussi bien le corps que l’esprit, elle n’influence pas les effets de somnolence et elle ne créé pas d’accoutumance. Pour le goût du tabac, la Valériane lui donne un mauvais goût, cet effet facilite le détachement de cette fichue cigarette ! 

On trouve la Valériane sous forme de gélules, la posologie peut être de 4 à 6 gélules par jour ce, selon les besoins. Pour une boîte de 200 gélules, il faut compter environ 10 euros.

Le stress est généralement de rigueur chez toute personne qui s’arrête de fumer. Comme la phytothérapie est réputée pour agir contre les effets du stress, il n’est donc pas surprenant que cette technique joue un rôle dans un sevrage tabagique.

Le stress se valorise souvent dans le cas de l’arrêt du tabac par une impatience, une irritabilité, une colère, des insomnies, de la nervosité, autant d’états qui démontrent une certaine angoisse et donc un niveau assez élevé de stress. La cigarette avait bien souvent pour effet de donner cette sensation d’apaisement, donc et forcément, quand on décide d’arrêter de fumer, il convient de trouver les meilleures alternatives, certaines plantes peuvent être de bons compromis.

 

Quelles sont les plantes qui peuvent être complémentaires et bénéfiques dans un sevrage tabagique ?

Champix

La solution pour arrêter de fumer

Pour lutter contre les états dépressifs, les états nerveux, la Ballote est une plante qui offre des effets sédatifs, anxiolytiques, antispasmodiques et antidépressifs, elle est donc une plante favorable pour arrêter de fumer.

A l’arrêt du tabac, les troubles digestifs ne sont pas rares, la Ballote permet de limiter ce phénomène.

Sous l’emprise de cette plante, le fumeur peut ainsi se concentrer sur les bienfaits d’un sevrage tabagique pour sa santé, en tout cas, cette plante permet de limiter les pensées qui tentent à se trouver toujours de bonnes excuses pour ne pas arrêter de fumer. Etre moins nerveux, moins anxieux, permet de mieux appréhender l’idée d’arrêter de fumer.

phytotherapie

Pour lutter contre la fatigue en général, des plantes que sont le café vert et Ginkgo sont conseillées. Une personne qui arrête de fumer se sent souvent fatiguée, cet état intervient souvent dans les deux ou quatre semaines qui suivent l’arrêt du tabac. La nicotine est en effet un excitant et quand l’organisme n’a plus sa dose, on peut ressentir une baisse d’énergie. Les plantes Ginkgo et café vert aident à libérer l’adrénaline dans le corps, l’adrénaline étant une hormone stimulante, l’état de fatigue est ainsi moins présent. Le ginkgo aide à la concentration, la circulation cérébrale est facilitée, le café vert apporte du tonus, de la vivacité et donc de l’énergie.

Pour le système respiratoire qui subit aussi des bouleversements à l’arrêt tabagique, des plantes comme la Mauve et le marrube blanc sont vivement recommandés.

Pour lutter contre la toux qui peut survenir après un arrêt de tabac, pour aider à retrouver la fonction d’élimination du système respiratoire, la Mauve permet de calmer les inflammations, alors que le Marrube blanc aide à dilater les bronches et à réduire les phénomènes de toux également.

Autres méthodes de sevrage tabagique

 Outre la phytothérapie mais dans une même idée, il existe d’autres méthodes pour aider au sevrage tabagique.

Le premier conseil d’un bon sevrage tabagique est de ne pas hésiter à se faire aider par les professionnels qui connaissent très bien la question. Avoir de la volonté c’est très bien, mais la volonté sera-t-elle assez puissante pour aller au bout, personne ne le sait jamais réellement ?

Parmi les médecines douces, l’acupuncture peut être une méthode qui peut aider à arrêter de fumer.

Les élixirs floraux comme les fleurs de Bach peuvent s’avérer complémentaires dans un sevrage du tabac, ils agissent sur les états émotionnels, pour les sentiments de peur, d’incertitude, de solitude, hypersensibilité, démotivation, désespoir, préoccupation ; les élixirs floraux, les fleurs de Bach sont réalisés à base de fleurs sauvages.

Les élixirs permettent aussi de prendre plus conscience des intuitions.

Pour ce qui concerne la prise de poids à l’arrêt du tabac, ce qui est une préoccupation importante de toutes les personnes qui souhaitent arrêter de fumer, il faut savoir qu’il existe là encore des solutions et des conseils précieux pour limiter voir même carrément éviter des kilos superflus.

Les substituts à la nicotine sont fortement recommandés pour ne pas prendre de poids, il convient de demander conseil aux professionnels des centres spécialisés ou directement à votre médecin traitant.

L’arrêt du tabac n’est jamais évident, mais avec des méthodes et des techniques appropriées, des aides diverses, la tâche n’est pas impossible.

De nombreux ex-fumeurs peuvent prouver tous les bénéfices des solutions disponibles, n’hésitez-pas à prendre toutes les informations et les conseils utiles pour tenter vous-mêmes toutes ces alternatives !


Quelle plante pour arrêter de fumer ?
4 (80%) 2 votes