Zyban pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer est le souhait de milliers de personnes. Beaucoup veulent se débarrasser de cette addiction pour des raisons de santé et par peur de souffrir d’un cancer de la gorge ou des poumons par exemple.

Quand on sait qu’un fumeur à un espérance de vie diminuée de 25 ans par rapport à un non-fumeur, la décision d’arrêter de fumer s’impose. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire et nous le savons bien. Tout le monde sait qu’arrêter de fumer est compliqué, dur et que le chemin vers la victoire est long.

Il y a ceux qui essaient pendant quelques jours, semaines ou mois et qui craquent et il y ceux qui ne veulent même pas envisager d’arrêter par peur du manque et des symptômes provoquer par le sevrage tabagique.

Pour tous ceux qui ont essayé sans réussir et pour tous ceux et celles qui ont envie d’écraser leur dernière cigarette, il y a des solutions. Parmi les plus efficaces, il y a Champix et Zyban. C’est de ce dernier dont nous allons vous parler. Voici donc notre guide complet sur le médicament Zyban pour arrêter de fumer.

Zyban : comprimés pour arrêter le tabac

Zyban est un traitement d’aide au sevrage tabagique. Il était à l’origine utilisé comme anti-dépresseur aux Etats-Unis mais peu efficace pour cette pathologie. En 1992, des études ont mise en avant l’aptitude de son agent actif dans l’arrêt du tabagisme.

Zyban est donc commercialisé en France depuis 2001 par le laboratoire GlascoSmithKline en tant que médicament d’aide au sevrage tabagique. Rassurez-vous, Zyban en France n’est pas considéré comme un anti-dépresseur car les doses sont moins importantes que dans la version américaine.

Zyban est prescrit aux personnes qui sont vraiment motivées à arrêter de fumer, à ceux qui ont une forte dépendance à la cigarette et à ceux qui ont eu des échecs avec d’autres substituts nicotiniques.

Zyban se présente sous la forme de comprimés. Chaque boîte en contient 60. Son agent actif est le buproprion hydrochloride bien connu pour son efficacité lors d’une volonté d’arrêter de fumer. Ses excipients sont : cellulose microcristalline, hypromellose, cystéine, magnésium stéarate, macrogol, titane dioxyde, cire de carnauba, fer oxyde.

Comment ça marche ?

Etre fumeur, c’est aussi être dépendant à la nicotine. Celle-ci agit sur notre système nerveux où elle se lie à des récepteurs. Elle déclenche la libération d’un messager chimique bien connu, la dopamine, qui donne cette sensation de plaisir qu’ont les fumeurs chaque fois qu’ils fument une cigarette.

C’est à ce niveau-là qu’agit Zyban et plus particulièrement son agent actif le bupropion. Il va inhiber la recapture de deux neurotransmetteurs : la dopamine et la noradrénaline. Ceux-ci vont agir comme régulateurs d’humeur. Le bupropion va permettre de prolonger l’action des neurotransmetteurs et ainsi réduire les symptômes de manque que l’on ressent lorsque l’on arrête de fumer.

En résumé, Zyban diminue le déplaisir de l’arrêt du tabac en compensant le déficit de dopamine lié à l’arrêt du tabac.

Contrairement à des nombreux substituts, Zyban ne contient pas de nicotine.

Posologie

La particularité du traitement pour arrêter de fumer Zyban n’est pas à prendre pendant ou après l’arrêt mais avant. L’idéal est de vous fixer une date à laquelle vous écraserez votre dernière cigarette et de commencer le traitement en fonction de cette date.

Vous devez donc prendre ce médicament avant l’arrêt total du tabac. Il est conseillé d’arrêter de fumer au cours des 2 premières de traitement.

La posologie est d’1 comprimé dosé à 150 mg par jour les 6 premiers jours de traitement et d’1 comprimé deux fois par jours pendant 7 jours, un le matin et un le soir en veillant à respecter un intervalle d’au moins 8 heures entre les deux prises.

La durée du traitement est comprise entre 7 et 9 semaines. Vous ne devez pas prendre plus de comprimés que la posologie indiquée par votre médecin et ne jamais dépasser 300 mg par jour. Si au bout de 7 semaines, le traitement n’est pas efficace, vous ne devez pas le poursuivre.

Les comprimés peuvent être pris pendant ou en dehors des repas. Ils doivent être pris en entier. Ne les écrasez pas, ne les mâchez pas et ne les mettez pas à dissoudre dans un verre. Cela pourrait entraîner des effets indésirables.

Si vous avez oublié de prendre votre comprimé, prenez-le dès que vous vous en apercevez et continuez le traitement comme d’habitude. Si votre oubli se produit lors des 7 jours où vous devez prendre deux comprimés, respectez bien les 8 heures entre deux prises. Si vous vous en apercevez alors que la prochaine est proche, ne prenez pas le comprimé oublié et continuez comme d’habitude le traitement.

Efficacité du Zyban pour arrêter de fumer

L’efficacité de Zyban a été mise en avant par de nombreuses études. Utilisé seul, c’est-à-dire sans être accompagné de substituts à base de nicotine, Zyban augmente de façon considérable les chances d’arrêter de fumer. Le taux de réussite dans ce cas atteint les 30 à 50 % de réussite au bout de 7 semaines de traitement.

Zyban peut être accompagné de substituts à base de nicotine tels que les patchs ou encore les gommes à mâcher. Dans ce cas précis, les études révèlent un taux de réussite avoisinant les 60 % de réussite après 7 semaines de traitement.

Pour que Zyban soit efficace, il faut avant tout être motivé à arrêter de fumer car ce n’est pas un traitement miracle. Votre médecin vous questionnera d’ailleurs sur cette volonté à arrêter de fumer avant de vous le prescrire.

C’est un médicament qui vous aide à passer les symptômes de manque de nicotine bien connus lorsque l’on stoppe la cigarette mais pas seulement. Il va également avoir un rôle sur votre humeur ou sur le moral qui est souvent en berne lorsque l’on arrête de fumer et que l’on a plus cette pause plaisir recherchée par la plupart des fumeurs.

Grossesse et allaitement

Lors d’une étude, des effets négatifs possibles chez les enfants nés de femmes enceintes ayant pris du bupropion dans le dernier trimestre d’une grossesse ont été mis en avant. Il est donc déconseillé de prendre ce traitement si vous êtes enceinte. Parlez à votre médecin de votre désir d’arrêter de fumer pendant votre grossesse.

L’agent actif de Zyban, le bupropion passe dans le lait maternel. Les risques pour le bébé étant réels, vous devez soit ne plus allaiter votre enfant si vous prenez ce médicament soit ne pas le prendre. Là aussi, il est important de consulter votre médecin traitant.

Possibles effets secondaires

Contre-indications


● Une hypersensibilité à son agent actif ou à l’un de ses excipients
● Si vous êtes épileptiques
● Si vous souffrez de boulimie ou d’anorexie mentale
● Si vous êtes en sevrage alcoolique
● Si vous avez développé une tumeur du système nerveux
● Si vous souffrez d’une insuffisance rénale ou hépatique
● Si vous prenez des antiasthéniques
● Si vous prenez un traitement contre le paludisme
● Si vous prenez du tramodol
● Si vous prenez des analeptiques
● Si vous prenez un anti-dépresseur ou un somnifère

Effets secondaires possibles


● Des insomnies
● Des céphalées
● Des tremblements
● Des douleurs abdominales
● Des nausées et des vomissements
● Une sècheresse buccale
● Une constipation
● Des troubles cardio-vasculaires
● Des bouffées de chaleur et des sueurs
● Une éruption cutanée
● Un gonflement allergique au niveau de la langue et des paupières

Si vous ressentez l’un de ces effets secondaires ou un effet indésirable qui n’est pas dans cette liste, stoppez la prise de ce traitement et consultez votre médecin.

Notre avis sur Zyban comme méthode pour arrêter de fumer

Ce médicament, tout comme Champix, est très prescrit aux personnes qui souhaitent se débarrasser enfin de leur addiction aux cigarettes et notamment par les tabacologues. C’est dire si son efficacité est réelle.

Ceux qui veulent se débarrasser de suite de leur dépendance à la nicotine choisissent Zyban puisqu’il n’en contient pas contrairement à la plupart des substituts.

Le fait qu’il ne faut pas commencer par arrêter de fumer pour le prendre mais l’inverse est également un atout puisqu’il vous accompagnera bien avant la période de sevrage.

La posologie est simple, les effets secondaires sont rares, les résultats sont là, il n’en fallait pas plus pour nous convaincre et pour affirmer que Zyban est un précieux allié pour tous ceux qui ont pris la sage décision d’arrêter de fumer.

Obtention d’une ordonnance gratuite en ligne

Zyban est un médicament soumis à prescription médicale. Il vous faut donc obtenir une ordonnance auprès de votre médecin pour pouvoir l’acheter. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez le commander en ligne.

Le site treated.com propose le médicament pour arrêter de fumer Zyban. Il vous suffit de remplir un questionnaire médical précis et complet qui sera examiné par un médecin qualifié du site. En fonction de vos motivations à arrêter de fumer et de votre état de santé, il vous rédigera une ordonnance gratuite en ligne. Celle-ci sera envoyée à une pharmacie homologuée pour que vous le receviez dans des délais très court.

Zyban : prix et remboursement

Zyban est un médicament non remboursé par la sécurité sociale. Celle-ci peut cependant rembourser un traitement pour arrêter de fumer, une fois par an. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre médecin ou de votre caisse d’assurance maladie.

Sur le site Treated.com, Zyban est au prix de 129 euros la boîte de 60 comprimés. Ce prix comprend le médicament, l’ordonnance établie par le médecin et les frais de livraison.

Où acheter Zyban ?

Vous pouvez acheter Zyban dans une pharmacie classique si vous avez une ordonnance entre les mains.

Vous pouvez également le commander sur internet. C’est simple, moins cher et rapide. Mais certains sites vous le proposeront sans ordonnance. Il s’agit dans ce cas le plus souvent d’une contrefaçon puisque c’est un médicament soumis à prescription médicale.

Commandez donc votre traitement pour arrêter de fumer en ligne sur un site sérieux et dont vous connaissez la fiabilité tel que Treated.com.


Zyban pour arrêter de fumer : efficacité, effets secondaires et avis
4 (80%) 3 votes